Sulfoxaflor, une "Alternative" pas si Favorable aux Abeilles

Updated: Apr 15, 2019



- English - Español - Italiano -

Avec des preuves accablantes sur les risques que les néonicotinoïdes, principalement la clothianidine, l'imidaclopride et le thiaméthoxame, posent aux abeilles, les sociétés phytopharmaceutiques se tournent vers l'innovation pour remplacer les insecticides déjà interdits ou restreints. Promu comme une option "plus sûre" et un "remplacement" pour d'autres néonicotinoïdes, le sulfoxaflor est présenté comme l'une des alternatives possibles. Cet insecticide de la famille des sulfoximines, comme les néonicotinoïdes antérieurs, attaque le système nerveux central des insectes, parfois même ceux qui ne sont pas ciblés [1]. Une étude récente a montré que cette alternative pourrait ne pas être aussi sûre que précédemment promue [2]. En outre, nous rappelons que le sulfoxaflor pourrait même ne pas être considéré comme une alternative, mais comme une partie d'une nouvelle génération de néonicotinoïdes [3]. Après la modification de la législation sur les néonicotinoïdes, y compris l’interdiction de toutes les utilisations en plein air de trois néonicotinoïdes dans l’UE [4], la famille des sulfoximines semblait être l’héritier légitime des insecticides systémiques. Généralement illustrés par le sulfoxaflor, ces insecticides ont certaines structures différentes de celles des néonicotinoïdes. Il cible les insectes qui se nourrissent de la sève et vise à surpasser une résistance déjà prouvée de certains insectes à plusieurs néonicotinoïdes. Les preuves appuient l'efficacité du sulfoxaflor, contre lequel les insectes ont une résistance considérablement réduite [5]. Cependant, l'efficacité ne peut être qu'une partie de la description de cet insecticide. Comme ses performances éprouvées contre les insectes nourris à la sève attirent le marché et les agriculteurs du monde entier, elles suscitent également des inquiétudes. Une étude récemment publiée a déterminé que le sulfoxaflor peut avoir un impact négatif sur les insectes non ciblés, les bourdons. Après l'exposition à l'insecticide, les colonies de bourdons « ont produit beaucoup moins de travailleurs que les témoins non exposés et ont finalement produit moins de descendants reproducteurs ». Les colonies exposées ont présenté une diminution significative de la production de reines et de mâles, atteignant des taux de diminution pouvant atteindre 54% par rapport aux colonies témoins [6]. L'étude menée à la Royal Holloway University of London a utilisé des dosages compatibles avec une exposition après pulvérisation. Fournissant déjà des preuves des dangers que l'insecticide peut causer aux abeilles. Auparavant, l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire avait déjà déterminé qu'un risque élevé pour les abeilles ne pouvait être exclu [7]. Grâce à cette étude récente, les preuves continuent à démontrer la nécessité d'un examen plus approfondi des nouveaux insecticides systémiques. La couverture médiatique de la situation a été considérable, avec l’histoire dans les principaux journaux tels que BBC [8] ou The Times [9]. Cependant, il n'y a aucune mention d'une discussion déjà existante sur le sulfoxaflor. Pesticide Action Network Europe (PAN Europe), l’Unione Nazionale Associazioni Apicoltori Italiani (UNAAPI) et BeeLife avaient déjà dénoncé le fait que le sulfoxaflor n'était en effet pas une alternative aux néonicotinoïdes [10]. Sur la base de recherches scientifiques, la catégorisation de cet insecticide correspondrait plus précisément à la 4ème génération de néonicotinoïdes. En raison de son mode d'action systémique agissant sur le système nerveux central et de son lien étroit avec l'imidaclopride, un néonicotinoïde, les chercheurs avaient déjà suggéré que le sulfoxaflor soit considéré comme un néonicotinoïde [11]. Le sulfoxaflor a été introduit sur le marché en Chine [12] et aux États-Unis [13] en 2013. En Europe, il a été examiné en 2014 et approuvé en 2015. L'approbation a incité à Pan Europe, UNAAPI et BeeLife à contester cette décision. La décision de la Commission européenne a été considérée absurde parce que le sulfoxaflor agit sur les abeilles de la même manière que les insecticides de la famille des néonicotinoïdes, partiellement interdits en Europe deux ans auparavant. Aux États-Unis, où des pesticides à base de sulfoxaflore sont commercialisés depuis 2013, le secteur de l'apiculture poussait déjà l'Agence de protection de l'environnement (EPA) à le retirer du marché [14].

En octobre 2015, Bee Life, PAN Europe et UNAAPI ont contesté l'autorisation de Sulfoxaflor auprès de la Cour de justice de l'UE. L'affaire se fondait sur ce que l'on appelait alors "la décision incompréhensible et inacceptable des institutions européennes de ne pas respecter les exigences réglementaires et des progrès scientifiques ont été réalisés ces dernières années en matière de protection des abeilles". Cependant, le tribunal a rejeté l'appel. L'un des principaux arguments était que les États membres devaient approuver le sulfoxaflore par un règlement de la Commission en accordant des autorisations avant de pouvoir le mettre sur le marché ou l'utiliser sur leur territoire. Néanmoins, le recours faisait valoir que l'approbation du sulfoxaflor avait un effet immédiat, les États membres pouvant décider d'autoriser "automatiquement" la substance dans la formulation soumise à l'approbation. En outre, l'absence de marge d'appréciation dans chaque procédure d'autorisation soulève la question de savoir si le sulfoxaflor peut, dans certaines conditions ou dans certaines formulations, être appliqué en toute sécurité, la Commission ayant estimé qu'il était possible d'appliquer le sulfoxaflor en toute sécurité. Par ces arguments, le recours a prétendu fait valoir que le règlement pourrait avoir un impact direct, ce qui n’a pas nécessairement été précédé par la mise en œuvre [15].

Trois ans plus tard, le sulfoxaflor fait les gros titres. Il est possible de passer en revue les recherches sur cet insecticide, en évitant prudemment de se lancer dans une discussion de plus de 20 ans au cours de laquelle les produits dangereux continuent de nuire aux abeilles, à leurs services de pollinisation et à leur rôle dans les écosystèmes. De nouveaux produits, même ceux présentés comme des alternatives, peuvent encore avoir des caractéristiques cachées. Dow AgroSciences a évité l'étiquette de néonicotinoïde pour son produit et, quelques années plus tard, il semble essentiel de rappeler aux décideurs politiques, aux agriculteurs, aux apiculteurs et à toutes les parties prenantes que la distance entre le sulfoxaflor et les néonicotinoïdes (concernant la classification et le risque pour les abeilles) n'est pas aussi importante.

[1] BeeLife, Fact Sheet Sulfoxaflor and Bees, 2015.

[2] Siviter H., Brown M., Leadbeater E., Sulfoxaflor exposure reduces bumblebee reproductive success, 2018.

[3] Simon N., Amaral-Rogers V., et al., Systemic Insecticides (neonicotinoids and fipronil): Trends, Uses, Mode of Action and Metabolites, 2015.

[4] BeeLife, Neonicotinoids Banned to All Open Air Uses in the EU

[5] Sparks, T. Watson, et al. Sulfoxaflor and the sulfoximine insecticides: Chemistry, mode of action and basis for efficacy on resistant insects, 2013.

[6] Siviter H., Brown M., Leadbeater E., 2018. [7]

EFSA, Conclusion on the peer review of the pesticide risk assessment of the active

substance sulfoxaflor, 2015.

https://www.bbc.com/news/science-environment-45185261

[9] https://www.thetimes.co.uk/article/scientists-kill-the-buzz-around-new-pesticide-sulfoxaflor-6lsrzgrmt

[10] BeeLife, Letter to Commissioner Andriukaitis – Pesticide Authorisation and Risks to Bees, 2015.

[11] Cutler P., Slater R. et al., Investigating the mode of action of sulfoxaflor: a fourth generation neonicotinoid, 2013.

[12] Shao X, Swenson TL, Casida JE Cycloxaprid insecticide: nico- tinic acetylcholine receptor binding site and metabolism. J Agric Food Chem, 2013.

[13] DoW Agro Sciences, DoW AgroSciences receives US EPA Registration for Sulfoxaflor, 2013

[14] Earth Justice, Beekeeping Industry sues EPA for approval of Bee Killing Pesticide, 2013.

[15] BeeLife, Flash News October – December, 2016.

#Sulfoxaflor #Neonicotinoids #Insecticides #Français

comms@bee-life.eu

​Telephone : ​32(0)10 47 34 16​​​

Place Croix du Sud 1

1348 Louvain-la-Neuve, Belgium

© 2017 BeeLife

Privacy Policy

  • Facebook - BeeLife
  • Twitter - BeeLife
  • LinkedIn - BeeLife
  • YouTube - BeeLife
LOGObee-lifeSOLO.png
Logo-BeeLife_European_Beekeeping_Coordination